Ouragan et bulles de savon...

Aller en bas

Ouragan et bulles de savon...

Message  Le Chaman le Lun 28 Avr 2008 - 11:57

Bonjour,

Je suis assez content que la science puisse enfin démontrer certaines choses, grace à la physique quantique, et/ ou l'observation de choses naturelles... Il y a ceratinement quelques petites années, cette étude aurait fait sourire...

Etudier la trajectoire des ouragans en observant des bulles de savon.

Par Hugo DI ZAZZO AFP - Dimanche 27 avril 2008, 18h53BORDEAUX (AFP)

- Tenter de mesurer la composante aléatoire de la trajectoire d'un cyclone en observant les irisations tourbillonnant à la surface d'une bulle de savon, c'est l'objet de recherches menées par une petite équipe mixte CNRS-Université de sciences Bordeaux 1, dirigée par Hamid Kellay.

"Des bulles de savon ont permis pour la première fois de caractériser la composante aléatoire régissant le mouvement et les trajectoires des tourbillons", affirme le CNRS. Ces résultats publiés dans la Physical Review Letters "pourraient permettre de mieux comprendre ces phénomènes atmosphériques (...) bien souvent dévastateurs".

Les travaux de l'équipe de physiciens bordelais, en lien avec un météorologue de l'université de La Réunion, ont permis d'établir que malgré les apparences, le déplacement par bonds ou par boucles d'un cyclone autour d'une trajectoire moyenne --que les météorologues parviennent à prévoir à 80%-- "n'est pas chaotique et correspond à des lois", explique M. Kellay à l'AFP.

Ces lois "permettent de prévoir l'intervalle" dans lequel s'opérera le mouvement aléatoire du cyclone, poursuit M. Kellay, qui rappelle tout de même que le comportement d'un ouragan dans l'atmosphère dépend également du relief, de l'hygrométrie, de la température...

Devant une demie bulle --obtenue à partir d'un mélange d'eau et de liquide vaisselle-- posée sur un support chauffant en laiton et éclairée par deux lampes de bureau et une feuille de papier aluminium ("Quand on n'a pas d'argent, il faut être ingénieux"), Hamid Kellay explique qu'il s'est aperçu que "des petits tourbillons" irisés se formaient dans l'épaisseur de sa bulle et que leur "trajectoire aléatoire" présentait des similitudes avec celle des cyclones.

S'appuyant sur la ressemblance entre son modèle et l'atmosphère (épaisseur très fine par rapport à son diamètre, forme courbe), l'équipe a alors "poussé l'analogie en étudiant les données de plusieurs ouragans" --Katrina, Ivan, Nicholas, Jeanne...-- dont les parcours ont été comparés à ceux des tourbillons obtenus en laboratoire: "Les statistiques ont montré des ressemblances flagrantes", selon M. Kellay.

Ces observations ont permis de mettre en évidence une règle dite "superdiffusive", qui démontre que la surface couverte par les tourbillons sur la bulle de savon ne croissait pas linéairement dans le temps, mais augmentait de façon exponentielle, de la même manière que les ouragans observés dans l'atmosphère.

Evoquant des "similitudes prometteuses", Miloud Bessafi, chercheur en météorologie à l'université de La Réunion suggère désormais de réaliser l'expérience sur un support tournant, afin de reproduire la force engendrée par la rotation de la Terre, dite force de Coriolis.

"Il s'agit de recherche fondamentale, qui sera utile à moyen ou long terme pour la compréhension des turbulences", explique-t-il.

Pour le CNRS, "cette découverte met en évidence une universalité des statistiques des fluctuations de la trajectoire et devrait permettre à l'avenir de mieux prévoir le comportement des ouragans et d'anticiper les risques".



CQFD....... study
avatar
Le Chaman
Modo

Messages : 814
Date d'inscription : 05/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://laresource.forumotion.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum