Les cheminots... C'est pas fini !

Aller en bas

Les cheminots... C'est pas fini !

Message  Le Chaman le Sam 19 Jan 2008 - 15:42

PARIS (AFP) - La direction de la SNCF a annoncé vendredi à l'AFP que son budget 2008 prévoyait 1.500 suppressions de postes au total, sans "aucun licenciement", et a "formellement démenti" des informations de presse faisant état de 6.000 emplois supprimés dans le secteur fret cette année.

Dans son édition de vendredi, le Figaro Economie affirme que la SNCF prépare "un plan drastique dans les transports de marchandises" et prévoit d'y réduire les effectifs d'un tiers, en supprimant "6.000 emplois sur 20.000".

"Ce chiffre est sans fondement", a réagi une porte-parole de la direction dans une déclaration à l'AFP.

Pour leur part, les syndicats CGT et Sud ont jugé vraisemblable, non pas sur 2008, mais sur plusieurs années, le chiffre de 6.000 suppressions d'emploi.

Selon la direction, "dans le projet de budget qui sera présenté au Conseil d'administration du 13 février, l'entreprise prévoit de réduire le nombre de postes d'environ 1.500, soit moins de la moitié des suppressions effectuées en 2007".

La direction a précisé que ces suppressions, qui "ne se traduiront par aucun licenciement", concernent l'ensemble de l'entreprise ferroviaire et non le seul secteur fret où travaillent 11.000 agents. En outre, la SNCF "prévoit le recrutement de plus de 5.000 jeunes cette année", a-t-elle indiqué.

Pour le secrétaire-général de la CGT-cheminots Didier Le Reste, "6.000 suppressions d'emploi sont bien une des hypothèses de travail de la direction". Selon lui, le plan de restructuration du fret, vivement contesté par les syndicats, s'étalerait, s'il devait être adopté, sur plusieurs années, sans doute trois ans.

De même, pour Sud-Rail, "c'est effectivement à ce niveau de suppression de postes que se situe l'impact des réorganisations en cours, qui visent à placer l'activité fret de la SNCF sur la voie de la privatisation".

De son côté, le secrétaire général de la CFDT, François Chérèque, s'est déclaré "en désaccord avec les objectifs du plan fret actuel de la SNCF", d'autant plus qu'il faut, selon lui, "favoriser de plus en plus dans notre pays le transport marchandise par le train plutôt que par la route".

Selon Le Figaro, les cheminots qui resteront dans le fret "devront s'adapter à un allongement du temps de travail en effectuant 35 heures, contre 25 heures en moyenne aujourd'hui", et, en contrepartie, la direction prévoit des hausses de salaire de l'ordre de 10% à 15%.

La direction avait indiqué le 9 janvier qu'elle entendait "mieux utiliser le temps de travail" des agents, en variant la durée de la journée de travail, en favorisant le travail de nuit et en assouplissant la mise à disposition des personnels. "Il y aura des contreparties financières", avait-elle assuré.

Le fret connaît depuis des années une situation financière difficile et jeudi dernier et en juin, la direction de la SNCF avait déjà annoncé des mesures de réorganisation du secteur, en laissant entendre qu'il y aurait des suppressions d'emploi.

Mardi, six syndicats de cheminots ont boycotté un comité central d'entreprise (CCE) où les projets de la direction en la matière devaient être abordés.

Le fret SNCF doit être, avec la réforme des régimes spéciaux de retraite, au coeur d'une manifestation nationale des cheminots le 22 janvier à Paris.



Et après on préconise les transports ferroviaire.... Bin non, Il faut écouler le stock de pétrole, C'est bon pour la pollution et les euros-dollars....
A quand le litre d'essance à 2€ ?.... Le pic pétrolier est prévus entre 2010 et 2013.... On y arrive...
avatar
Le Chaman
Modo

Messages : 814
Date d'inscription : 05/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://laresource.forumotion.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cheminots... C'est pas fini !

Message  Admin le Sam 19 Jan 2008 - 23:58

Bah tu sais, on en est pas loin des 2€.... fire

Franchement, ça me rend folle de lire des trucs pareils... à l'heure où le ferroutage serait au contraire à stimuler au maximum, ben non, on préfère penser à (très très) court terme et voir des pseudos économies sur le dos des employés. Sans bien sûr faire de projection sur l'impact de la réduction du fret ferroviaire par rapport à la pollution et cie.

Quel bel exemple de la politique française, avec toutes ces grandes anticipations, ces réflexions intelligentes sur la société, ces projets phares pour l'écologie et la collectivité..... levite
avatar
Admin
Admin

Messages : 492
Date d'inscription : 04/01/2008
Age : 45
Localisation : 04

Voir le profil de l'utilisateur http://la-source.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum