Aaron Russo raconte...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aaron Russo raconte...

Message  Le Chaman le Dim 3 Fév 2008 - 17:20

Témoignage de Aaron Russo, producteur et réalisateur de films à Hollywood, sur ce qu'il a appris de la bouche de Nick Rockefeller, au sujet du 11 septembre 2001, de la guerre contre le terrorisme, du CFR etc...

Aaron est décédé le 24 Août 2007, 6 mois après cette Interview, officiellement des suites de son cancer.

Le 11 septembre, les enjeux pétrolo-économico-militairo-politique des vrais tireurs de ficelle, la fausse guerre contre des faux terroristes, l'émancipation des femmes, la puce-carte d'intentité, l'éradication de la moitié de la population planétaire (histoire de rebondir sur la prophétie de 2012 ?).

Tout est prévu organisé, "le jeu de l'argent" en parle aussi.... Les rockefeller, dieux de la planète...

Copiez cette vidéo, on ne sait jamais, elle pourrait disparaitre...
http://www.dailymotion.com/video/x3qiv7_aaron-russo-sur-le-911-le-cfr-et-ro_politics
maal
avatar
Le Chaman
Modo

Messages : 814
Date d'inscription : 05/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://laresource.forum-actif.info/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aaron Russo raconte...

Message  Admin le Dim 3 Fév 2008 - 19:33

A vrai dire, je suis partagée entre deux attitudes face à ce genre de truc ENÔRME!

D'un côté, je suis scandalisée de passer une fois de plus pour un des moutons du troupeau que des bergers peu scrupuleux aiment à balader au gré de leurs fantaisies politico-militaro-financières... le tout étant bien sûr lié par le pouvoir et l'argent.

D'un autre côté, il y a un moment où la lassitude l'emporte. De toute façon, beaucoup de ces scandales sont déjà des choses passées, avérées, confirmées et entérinées. L'émancipation des femmes? Certes, on est un peu sur le cul de savoir qu'au fond, nous ne sommes que des dividendes supplémentaires dans la caisse de ces grands meneurs de l'ombre. Mais au fond, ça nous a quand même permis malgré tout d'accéder à une relative liberté qu'il y a encore soixante ans nous ne soupçonnions pas. Je ne parle même pas du droit de vote ou de l'avortement, je parle tout simplement du droit de pouvoir ouvrir sa gueule et sortir de sa cuisine. Bien sûr, on trime autant que les hommes, on doit assumer enfants, foyer, ménage... et le tout bien sous la pression des différents lobbies tels que supermarchés, employeurs, etc. Mais au moins, j'ai le droit de pouvoir créer ce forum, de pouvoir m'y exprimer librement. Si j'étais née au Quatar, il n'en serait peut-être pas de même...

Enfin bref, ce que je veux dire, c'est que ces évènements multiples et divers sont certes affreux et scandalisants pour la plupart mais ils sont passés et font partie intégrante de l'histoire des occidentaux maintenant. Est-il vraiment utile de s'offusquer sur ces faits du passé?

Attention, je ne dis pas qu'il faut les cautionner et les applaudir ou encore les ignorer. Ce n'est pas mon propos. Il est indispensable d'avoir la connaissance des infos. Après, aller dans la rue pour crier contre les Rockfeller, qui font partie des cruels mécènes de l'humanité, oeuvrant non pas pour la gloire ou les honneurs mais tout simplement pour le profit, l'illusion du pouvoir... scratch

A mon petit niveau, je vois mal comment faire pour faire bouger les choses. J'ai voté aux dernières présidentielles selon mes orientations humanistes... résultat, 53% des français ont élu un débile qui croit que faire la une de Voici, c'est de la politique. J'ai été la première à faire grève dans ma profession quand cela était nécessaire pour lutter contre une oppression gouvernementale au nom du profit et de sa pression sans cesse croissante. Je diffuse autour de moi les infos en sous-marin sur lesquelles je met la main en fouinant là il y a de quoi. Mais après?
Qu'est-ce que cela va changer que je plante des graînes de pessimisme permanent?
Il y a un moment où je crois qu'il est plus intéressant, du moins à mon petit niveau et à mon humble avis, de cultiver l'optimisme dans le petit jardin de mes proches, là où il y a du soleil et de la bonne terre. A quoi bon biner sur des terreaux infertiles? Je vais me casser les reins, le moral et pour un résultat nul.

Alors je suis ok pour me tenir au courant de la présence des terreaux infertiles et de leurs jardiniers toxiques, diffuser les propos qui les démasquent et les accusent mais je préfère finalement leur tourner le dos plutôt que de leur offrir de ma force et de ma vie en luttant (vainement) contre eux.

La sagesse, l'accession à un monde meilleur, c'est peut-être aussi commencer par cultiver sa propre terre avant d'aller vouloir bêcher celle du voisin...
avatar
Admin
Admin

Messages : 492
Date d'inscription : 04/01/2008
Age : 44
Localisation : 04

Voir le profil de l'utilisateur http://la-source.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aaron Russo raconte...

Message  marcassin le Dim 3 Fév 2008 - 20:30

bonsoir,

c'est effrayant ! mais il y a toujours un mais , dans ce genre d'histoire il faut toujours peser le pour et le contre ,car le monde de l'espionnage est très compliqué , je fait toujours attention à ce que je lis !

mais n'empêche que si tout ça est vrai ,il y a du souci à ce faire ! et comme le dis admin ( en gros), il vaut mieux ne pas y regarder de trop près sinon on se brûle !
avatar
marcassin
initié

Messages : 292
Date d'inscription : 05/01/2008
Localisation : 91 Essonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aaron Russo raconte...

Message  Le Chaman le Dim 3 Fév 2008 - 21:01

Oui, vous avez sûrement raison... Le mieux est de laisser faire, car à notre petit niveau que pouvons nous faire... Regarder ?!...
Là encore, c'est encore un peu excécif, soit cela devient du voyeurisme ou alors ça pollue nos environementaux de pessimisme... Et tant que c'est pas chez nous...
Tiens ça me rappelle une chanson d'un certain Francis Cabrel... " Saïd et Mohamed". A un moment dans le texte il dit: " qu'est-ce qui se passe en bas de chez toi ? ". En fait il parle du quart monde... Mais là aussi faut pas regarder, ça nous pollue de pessimisme...

Un jour je regarderai en bas de chez moi, et qu'est-ce j'y verrai ? peut-être plus grand chose de vivant...

Finalement tant que ça reste en bas de chez moi...

otruch
avatar
Le Chaman
Modo

Messages : 814
Date d'inscription : 05/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://laresource.forum-actif.info/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aaron Russo raconte...

Message  Admin le Dim 3 Fév 2008 - 21:06

Arf... Le Chaman.... toujours dans la finesse des extrèmes...

Bon très bien, alors je t'écoute, qu'as-tu à proposer? Quelle(s) action(s) suggères-tu?

Files-moi l'adresse de la famille Rockefeller (enfin une de leurs adresses), et allons chez eux, leur taper sur la gueule. Tu pense que cela va régler les choses?

J'attend tes propositions.....
avatar
Admin
Admin

Messages : 492
Date d'inscription : 04/01/2008
Age : 44
Localisation : 04

Voir le profil de l'utilisateur http://la-source.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aaron Russo raconte...

Message  Le Chaman le Dim 3 Fév 2008 - 21:17

Une solution à quoi ? Il ne se passe rien, en tout cas moi j'ai rien vu...

Et rockefeller, c'est quoi ? un groupe de rock... c'est quand leur prochaine date ? En Iran !?

Tu vois y'a pas de problème, tout va bien dans le meilleur des mondes. flower


Bon allez, j'vais r'tourner lire "l'école des femmes" du célèbre auteur, et écouter d'la poësie contemporaine... Jony alidaie et Anrico massiasse.... study
avatar
Le Chaman
Modo

Messages : 814
Date d'inscription : 05/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://laresource.forum-actif.info/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aaron Russo raconte...

Message  Admin le Dim 3 Fév 2008 - 21:29

Entre: otruch et amort y aurait pas moyen de trouver un genre d'équilibre? Genre la voie du milieu...... levite
avatar
Admin
Admin

Messages : 492
Date d'inscription : 04/01/2008
Age : 44
Localisation : 04

Voir le profil de l'utilisateur http://la-source.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aaron Russo raconte...

Message  Le Chaman le Dim 3 Fév 2008 - 21:34

Ma Chère Wicca,

Je n'ai fait qu'informer... study dans certains pays, je serai pendu pour ça, ou ma famille prise en otage dans le meilleur des cas...


ps: Gaffe, je peux faire comme le messie d'un autre forum, je peux rester à l'agachon... lol! trink
avatar
Le Chaman
Modo

Messages : 814
Date d'inscription : 05/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://laresource.forum-actif.info/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aaron Russo raconte...

Message  Admin le Dim 3 Fév 2008 - 21:45

Le messie.... jesus chuis MDR

Oui, être à l'agachon, certes... mais n'empêche que j'attend toujours tes propositions de solutions Wink (chant derrière "c'est la lutte...." )
Ce que je voulais dire dans mon propos et tu le sais très bien, même si tu te régales à jouer les andouilles sur-sourdes, c'est que ok pour l'info mais après? Que pouvons-nous faire face aux géants du mensonge? Quelles sont les possibilités que nous avons de disponibles? Descendre dans la rue, prendre les armes, tout faire péter?
Tu vas te faire crever dans l'heure qui suit, au mieux tu passeras pour un martyr, au pire on aura même pas entendu parler de toi. Dans les grands rouages des gouvernants de l'ombre, nous ne sommes que quelques grains de sable qu'on balaye d'un revers de la main.
Alors, comme je l'ai dit plus haut, je suis pour les révélations d'infos de faits sournoisement commis par ces dirigeants obscurs, mais de là à plonger chaque jour dans le marasme de ces individus et de leurs conséquences, je crois qu'on y est déjà bien obligé malgré nous, sans pour autant s'auto administrer sa petite piqûre quotidienne....

A force de broyer du noir parce que le monde qui nous entoure n'est pas parfait, on finit par vivre dans la tristesse. Ne serait-il pas, peut-être, intéressant d'essayer d'aller de l'avant, en luttant individuellement contre l'obscurité justement en y opposant de toute la force de nos coeurs la lumière de nos pensées...

Rêveuse, sûrement, utopiste, sans doute... mais j'essaye de voir la lumière qui se pointe plutôt que de me morfondre dans l'obscurité.
avatar
Admin
Admin

Messages : 492
Date d'inscription : 04/01/2008
Age : 44
Localisation : 04

Voir le profil de l'utilisateur http://la-source.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aaron Russo raconte...

Message  Le Chaman le Dim 3 Fév 2008 - 22:07

A l'agachon, j'étais, à l'agachon je suis...
[agachon] : surveiller.

La seule solution, et encore, est de VOTER... oui et encore, car tu vois ce que cela a donné.

Je n'ai aucune solution, car il y a bien longtemps que j'ai pigé que nous n'y pourrions rien...
Juste se prémunir et essayer d'appréhender... Donc l'info, ça sert à ça, ne pas tomber dans les panneaux pour justement voir son rayon de lumière... sunny

La violence n'est pas une solution, tu vois bien ce qu' a donner 1789... Passer pour un martyr ? pourquoi faire, la postérité ou justifier de d'autres violences. Ca ne sert à rien. Hormis au nom d'un dieu illuminateur pour illuminés.

La solution serait que tout le monde, tout le monde, tout le monde, tape du poing. Mais là aussi tu connais la réponse...
Si regarder les choses en face, c'est broyer du noir, alors la politique de l'autruche est la meilleur... Si se battre n'engendre que la violence, alors la politique du j'en foutisme est la meilleur... ( D'ailleurs l'homme de l'ombre de notre présipauté s'appelle Jean Phoutiste...)

Quelles solutions face à ces gens ?
Il n'y en a pas.

Oui mais 0=1... Rien, est = à 1. Rien, est une solution.
Et 1 en l'occurence est = à, l' information à grande diffusion de toutes ces saloperies, car plus les populations sauront, moins les rockmachins et Cie auront les mains libres... en plus tu verras la lumière pointer son nez... plant Et ce n'est pas rien Wink
avatar
Le Chaman
Modo

Messages : 814
Date d'inscription : 05/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://laresource.forum-actif.info/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aaron Russo raconte...

Message  Admin le Dim 3 Fév 2008 - 23:33

Alors (moi aussi, à ma façon, je suis à l'agachon Laughing )

Informer au maximum dans une idée de cohésion des opinions des citoyens, oui, oui et OUI.
Mais comme tu le dis, voter certes, nous nous DEVONS de le faire, mais est-ce bien utile sur le fond? Quand tu vois de quelle façon aux Etats Unis la seconde élection de Bush est fallacieuse, avec plus que des doutes sur les votes réels...

C'est juste que je ne veux pas céder à l'obscurité et me rendre malade de chagrin ou de désespoir à force de voir les comportements d'hommes vils. Je veux garder mes forces de vie, mon optimisme (à tort?) chevillé au corps afin de lutter comme je peux. Je pense que tu vois ce que je veux dire.... drapblan
avatar
Admin
Admin

Messages : 492
Date d'inscription : 04/01/2008
Age : 44
Localisation : 04

Voir le profil de l'utilisateur http://la-source.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aaron Russo raconte...

Message  Le Chaman le Lun 4 Fév 2008 - 12:41

... sans obscurité, pas de lumière...

Voter, c'est la seule chose qui compte pour exprimer nos idées. Cela devient , comme tu le dis, illusoire, quand on voit les tricheries de certains... Les tireurs de ficelles sont là pour mettre en place des pantins à leurs bottes, et je pense qu'ils interviennent dans n'importe quel pays... C'est à se demander si la démocratie a existé un jour, car comme beaucoup de choses sont prévues depuis longtemps, nous asséner de ce mot "démocratie" n'est ce pas une façon de rassurer le citoyen... sous couvert d'un fascisme grandissant...
avatar
Le Chaman
Modo

Messages : 814
Date d'inscription : 05/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://laresource.forum-actif.info/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aaron Russo raconte...

Message  marcassin le Mar 5 Fév 2008 - 22:51

bonsoir ,

je vais être direct , la démocratie est illusoire ,utopique ,celà n'existe que dans les textes , de personnes qui voulaient changer les choses, mmmmaaaaiiiissss les hommes sont des .........animaux !! donc un chef et la meute !

cela a toujours été , est et sera ! n'oubliez pas les grecs ils avaient la démocratie ,hé oui ils l' avaient .... 90% d'esclaves et 10% d'hommes libres ! on peut réfléchir !
avatar
marcassin
initié

Messages : 292
Date d'inscription : 05/01/2008
Localisation : 91 Essonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aaron Russo raconte...

Message  Le Chaman le Mar 5 Fév 2008 - 23:12

Ta réponse, Marcassin, m'a fait hurler de rire....
Les 10% restant sont ceux qui tirent les ficelles.... car même les marginaux ont de toutes façon un pied dedans..

C'est tellement vrai ce que tu dis ! lol!
L'homme et son esprit grégaire... Il n'y a qu'à voir les plages ici l'été...

Tiens j'ai d'ailleurs une anectode à ce propos.
Il y a deux ans, j'étais au Costa Rica... Je me retrouve sur une plage seul, sur des kilomètres, avec un Desproges dans les mains. Surtout je fais en sorte de m'éloigner le plus possible des blancs de touristes américains et des blancs en général, qui de toute façon restaient dans l'enceinte de l'hôtel, le genre d'hôtel où on se met un bracelet de couleur autour du poignet, tu vois le truc, mais bon, j'avais pas eu le choix de ma partenaire qui voulait une semaine de farniente... D'habitude mes hôtels sont plutôt miteux...
Et bien au bout de 20 mn, j'étais entouré par un petit troupeau d'hominidés en mal de reconnaissance. J'ai pris mon Pierrot sous le bras et j'ai été voir si j'étais ailleurs... et j'y étais !
Franchement, ils avaient des kilomètres de plage sans dégain et il a fallu qu'ils viennent me polluer...
avatar
Le Chaman
Modo

Messages : 814
Date d'inscription : 05/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://laresource.forum-actif.info/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aaron Russo raconte...

Message  marcassin le Mer 6 Fév 2008 - 11:22

bonjour,

oui ça ne m'etonne pas je suis du genre pareil , je ne vais que dans les coins reculer,jamais de ville ,quand je part en vacance ,hé ben des fois je suis surpris !j'était dans un endroit comme tu le dis un coin tranquille ,hé bien il faut qu'ils viennent polluer le dit endroit avec du bruit,du parfum ,des déchets , et le pire c'est qu'il viennent te parler ,et là l'horreur !
avatar
marcassin
initié

Messages : 292
Date d'inscription : 05/01/2008
Localisation : 91 Essonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aaron Russo raconte...

Message  Le Chaman le Mer 6 Fév 2008 - 13:11

Comme je te comprends Marcassin.... Et les pollueurs, en tous genres, sont nombreux. gerbi
avatar
Le Chaman
Modo

Messages : 814
Date d'inscription : 05/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://laresource.forum-actif.info/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aaron Russo raconte...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum