insecticides...rions un peu

Aller en bas

insecticides...rions un peu

Message  Admin le Ven 11 Jan 2008 - 11:37

Je me marre... (jaune)
Le principe des OGM est très discuté aujourd'hui. Mais rappelez vous il y a quelques années, ces deux insecticides redoutables que sont le gaucho et le régent ('tain, rien que les appelations sont affreuses, hum). Non seulement ils ont décimé les abeilles par centaines, et ça, c'est un fait que j'ai entendu de plus d'un jardinier ou d'un paysagiste, sans compter les apiculteurs écoeurés. Mais en plus pleins d'auxiliaires du jardin, comme on les appelle, ont morflé. Entre disparition pure et simple et mutation génétique, charmante perspective pour les insectes.
Mais bon, on connaît la chanson... les labos (monsanto, bayer et consorts) vous prétendent que "non non, aucune incidence sur l'environnement et la santé" et puis ah ben tiens, les abeilles meurent en nombre, ah c'est curieux, des agriculteurs développent des cancers similaires d'une région à l'autre, et oh bon sang, les consommateurs sont de plus en plus allergiques.

Alors petite new récupérée et à lire:

AFP - Lundi 7 janvier, 17h13SAINT-GAUDENS (AFP) - Une juge d'instruction de Saint-Gaudens (Haute-Garonne) a clos le dossier concernant les insecticides Regent et Gaucho, à l'origine, selon les associations d'apiculteurs, de la surmortalité des abeilles, a-t-on appris lundi auprès du procureur de la République local.

Dans un courrier adressé aux différentes parties, la juge d'instruction a indiqué avoir clos le dossier le 26 décembre. Elle doit le transmettre incessamment au procureur de la République, qui a désormais un délai maximal de trois mois pour rendre son réquisitoire définitif.

Dans cette affaire, les groupes chimiques et pharmaceutiques Bayer et BASF sont mis en examen comme personnes morales depuis le 23 février 2004, ainsi que leurs PDG respectifs, pour "mise en vente de produits agricoles toxiques nuisibles à la santé de l'homme ou de l'animal".

Le Regent avait été interdit par le ministre de l'Agriculture Hervé Gaymard au lendemain des mises en examen.

L'autorisation de mise sur le marché du Gaucho, produit par Bayer CropScience, pour les usages de traitement des semences de maïs et de tournesol avait été retirée en juillet 2004.

Selon les associations d'apiculteurs, ce dernier insecticide était cependant utilisé pour la culture de l'orge. "Nous avons été particulièrement touchés par la surmortalité des abeilles en raison de la dissémination de ces produits", a déclaré à l'AFP, Jean-François Cauquil, membre de l'Union nationale de l'apiculture française, une association à l'initiative du dépôt de plainte.

"Nous attendons désormais le procès avec impatience, même si nous pensons qu'il nous faudra être patients" en raison du report à septembre 2008 du procès d'un précédent volet concernant l'importation de Regent à partir d'Espagne, a-t-il ajouté.

Ce procès, audiencé en décembre dernier à Saint-Gaudens, avait été reporté en raison de la grève des avocats dans ce tribunal menacé par la réforme de la carte judiciaire.

"Vu l'influence et le poids des firmes Bayer et BASF, nous avons longtemps craint que le procès ne soit jamais organisé", a souligné M. Cauquil, qui a insisté, en tant que président de l'Association de défense des victimes des pesticides agricoles, sur l'incidence sur la santé avec "des traces de ces produits dans le lait, l'huile de tournesol ou la margarine de tournesol".

En février 2007, des parlementaires avaient réclamé une commission d'enquête pour connaître les raisons de la surmortalité des abeilles



Ce qui est terrible, c'est tout ce temps qui s'écoule entre les décisions et les actions car entre temps, les firmes continuent de balancer leurs saloperies sur le marché en attendant les applications des décisions. Cette hypocrisie des labos me dégoûte. Encore des groupes philanthropiques ma parole! Il n'y a qu'à voir le round'up, vous savez, cet herbicide soit disant respectueux pour la nature avec sa pub où l'on voit le gentil chienchien qui enterre son os après avoir répandu du round up... Arf, le round up dont l'utilisation régulière intègre des molécules extrèmement agressives dans le sol et qui, à chaque pulvérisation empoisonne un peu plus son utilisateur...qui se retrouve au mieux stérile quelques années plus tard (je parle pour des utilisateurs réguliers comme des professionnels des espaces verts) ou cancéreux au pire.
C'est à se demander de quelles façons sont élaborés les tests d'inocuité (si ils sont réalisés!)...

Avec quelle facilité les hommes utilisent les produits chimiques alors que dans la nature, il y a une défense à toute attaque... chaque maladie aura son traitement naturel, (purin d'orties, nicotine diluée, brou de noix...) chaque prédateur aura son supérieur (coccinelles dévoreuses de puceron, guêpes mangeuses de chenilles...), la terre a ses propres fertilisants et systèmes d'intégration de ceux-ci (dégradation naturelle des déchets végétaux, feuilles mortes, excréments, lombrics, bactéries...)
La nature a équilibré naturellement les espèces pendant des millénaires. Suffit que l'homme s'en mèle en quelques siècles et c'est le bordel.....
avatar
Admin
Admin

Messages : 492
Date d'inscription : 04/01/2008
Age : 45
Localisation : 04

Voir le profil de l'utilisateur http://la-source.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: insecticides...rions un peu

Message  Le Chaman le Ven 11 Jan 2008 - 14:12

Ah ! là c'est un domaine que je connais...

Je suis paysagiste depuis 1996. Quand j'ai passé mon diplôme, en fin de session, nous avions la possibilité de passer un Brevet Phytosanitaire reconnu par le Ministère de l'Agriculture... Celui-ci nous permettait de devenir applicateur et distributeur de produit Phyto et ainsi d'être agréés par le dit ministère...
J'ai en ma possession la bible de la phyto (index des produit phytosanitaire) remis à jour chaque année. Cet Index me permettait de faire le choix du produit en fonction de la maladie ou de l'attaque d'un insecte.
Ce qu'on appelle "auxiliaire" sont en fait des insectes qui combattent les insectes ravageurs. Exemple : la coccinelle combat les pucerons ( elles s'en délectent ).
Un autre moyen de combattre certains insectes ravageurs de cultures est de placer des "panneaux" gluants de couleur différentes suivant l'insecte à stopper. On les appelle des attracteurs sexuels.
Tous les moyens bio, s'appelle "l'agriculture raisonnée"...

Pour les produits eux-même, il y a très peu de produits bio, la Bouillie Bordelaise, le souffre, et le souffre micronisé, l'aliette, pour les plus célèbres sont considérés comme des produits bio, mais bien sûr il en existe d'autres.
Une grande difficulté que j'ai rencontré lors de mes choix de produit, car je les faisais en fonction de leur non-toxicité, était de trouver le distributeur qui me le procurerait. Et là c'est pas une mince affaire. Les produits non dangereux pour la faune et la flore sont très peu distrubués chez les revendeurs.
Après avoir appris plusieurs scandales sur des produits réputés dangereux, j'ai décidé de ne plus renouveler mon agrément auprès du Ministère... Ce ministère m'a contacté à plusieurs reprises, soit par courriers soit par téléphone, pour que je fasse ce renouvellement et à sa grande surprise, quand j'ai dit : " je ne veux plus utiliser de produits phyto, car j'ai trop de difficulter à trouver ceux qui sont en respect avec l'environnement", ils ont été très surpris... Mais je là, avoir passé un message... j'espère Rolling Eyes

Voici maintenant des exemples de scandales. Quand un produit est retiré de la vente, après que les chercheurs en dénoncent l'usage dangereux pour l'homme et son environnement, le produit légalement reste en circulation pendant 4 ans afin d'écouler les stocks. Mais une fois les 4 ans passés, si les stocks ne sont pas écoulés, il reste à la vente.
Certains produits retirés du système définitivement, sont revenus sur le marché après deux ou trois ans. Ex: ultracid, utilisé dans les vignes principalement. Le D6 utilisé sur les oliviers, soit disant bio, retiré et revenu...
Pour finir ces exemples, un produit que tout le monde connait, et c'est là où j'ai décidé de stopper les traitements que j'effectuais, c'est, je vous le donne en mille, le ROUND-UP, célèbre désherbant bio, où le chien-chien à sa mémère peut rogner son os tranquillement après l'avoir enterré dans le sol... Et bien non ce produit n'est pas bio. La seule différence avec un désherbant "total" est que le round-up reste dans la plante, il ne pénètre par les feuilles uniquement (le vert de la plante) pour aller jusqu'aux racines et les détruirent, plante qui reste sur place au niveau du système racinaire donc, et quand les racines sont totalement désagrégées, le produit est toujours là.

Maintenant un petit conseil, si vous utilisé à titre non professionnel des produits de traitements autorisé pour les particuliers, car évidemment, la dangereuseté des produits est telle que seul des professionels agrées peuvent les acheter et les utiliser. Vous devez abolument alterner les matières actives d'une année sur l'autre. La matière active est la formule chimique qui agit. Ex : dans un cachet d'aspirine, la matière active se trouve en infime quantité, le reste étant ce qu'on appelle un adjuvant, donc un support à la matière active. Pourquoi ? Parce que les insectes ou maladies s'habituent à la matière active, et "mutent" pour y devenir insensible. D'où l'importance de ne pas les habituer.
avatar
Le Chaman
Modo

Messages : 814
Date d'inscription : 05/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://laresource.forum-actif.info/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum