Terre nourricière... Un tsunami mondial... suite et faim !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Terre nourricière... Un tsunami mondial... suite et faim !

Message  Le Chaman le Mer 23 Avr 2008 - 8:29

Le Programme alimentaire mondial met en garde contre un "tsunami silencieux"

mar 22 avr 2008, 16h14

LONDRES (AFP) -

Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies a appelé à une mobilisation internationale contre le "tsunami silencieux" que constitue selon lui la crise alimentaire mondiale, au coeur d'un mini-sommet mardi après-midi à Londres à l'invitation du Premier ministre Gordon Brown.
La hausse du prix des produits alimentaires constitue le plus gros défi de l'histoire du PAM, depuis sa création en 1963, un "tsunami silencieux" qui menace de plonger dans la famine des dizaines de millions de personnes supplémentaires, a estimé l'organisation.

"Le monde a consommé plus qu'il a produit ces trois dernières années", a constaté la directrice du PAM, Josette Sheeran, lors d'une conférence de presse. Le PAM évalue à 55% l'augmentation du prix des produits alimentaires depuis juin 2007.

"Il est important que le monde réalise l'importance de l'agriculture et de la chaîne agroalimentaire et combien il est vital d'y mettre le même genre d'investissements que dans la science ou la technologie, et que ceux dans le monde qui essaient de briser la chaîne de la pauvreté agricole aient accès aux connaissances qui le leur permettront", a-t-elle ajouté.

Mme Sheeran s'exprimait quelques heures avant de participer à un mini-sommet réunissant à Downing Street, autour de Gordon Brown, 25 personnes, dont le ministre de l'Agriculture Hilary Benn, son collègue du développement international Douglas Alexander et divers experts ou responsables d'ONG.

La réunion, qui doit débuter vers 15H00 GMT, vise à jeter les bases d'un plan international d'action. Ses conclusions devraient être présentées lors de la rencontre des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne en juin et aux membres du G8 en juillet.

Mme Sheeran a jugé l'urgence telle que la communauté internationale doit fournir une réponse de la même ampleur que celle apportée après le tsunami de 2004 dans l'océan Indien, qui avait fait 220.000 morts recensés dans douze pays.

"C'est le nouveau visage de la faim: des millions de personnes qui n'étaient pas dans la catégorie de ceux ayant des besoins urgents il y a six mois y figurent aujourd'hui", avait-elle auparavant déclaré dans un communiqué.

Elle avait appelé de ses voeux "une action à haut niveau et sur une large échelle de la communauté internationale, centrée sur des solutions d'urgence et à long terme".

Le PAM a souligné que ses propres estimations corroboraient les conclusions de la Banque mondiale, qui considère que le doublement des prix alimentaires ces trois dernières années risque d'aggraver la pauvreté de pas moins de 100 millions d'Africains des pays à bas revenu.

Pour contrer la flambée des prix des denrées agricoles, la Banque mondiale avait appelé à un effort massif et concerté à l'échelle internationale, lors de son assemblée de printemps, les 12 et 13 avril, à Washington.

Le PAM avait annoncé la semaine passée une nouvelle révision à la hausse de son appel d'urgence aux pays donateurs, réclamant 756 millions de dollars (476 millions d'euros) supplémentaires pour faire face à la pénurie de produits alimentaires et la hausse du prix des denrées.

Face à cette "crise extraordinaire", le PAM pourrait rapidement se trouver en difficulté et contraint de renoncer à certains de ses programmes d'aide, a prévenu Mme Sheeran.

En réponse directe, le ministère britannique du Développement international a indiqué mardi qu'il dégageait une aide de 30 millions de livres (37 millions d'euros).

Il a également confirmé le déblocage de 400 millions de livres (502 millions d'euros) sur cinq ans pour l'aide à l'agriculture locale dans les pays pauvres, et 25 millions de livres (31 millions d'euros) pour les revenus les plus faibles en Ethiopie.


CELA CONCERNE L'ENSEMBLE DE LA PLANETE..... affraid
Alors dire qu'on produit moins que ce que l'on mange, ok pourquoi pas... Faudrait revoir les produits cultivés... Stopper définitivement la stérilisation Mosanto et Cie, cela permettrait aux pays les plus démunis de vivre de leurs agricultures... Mais malheureusement on sait tous que certains sont là pour réguler la population planétaire et plus particulièrement le continent Africain. Il y a tellement de richesses là bas que le monde occidental aimerait se mettre dans la poche....

On pourrait en dire beaucoup sur les tireurs de ficèles..... 35 milliard de $$$ ça vous dit quelque chose, c'est ici

maal usasam manif titanic rip Un grand bide à tous ces enfoirés
avatar
Le Chaman
Modo

Messages : 814
Date d'inscription : 05/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://laresource.forum-actif.info/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Petit arrangement....

Message  Le Chaman le Sam 24 Mai 2008 - 0:38

L'Afrique a faim, c'est pas nouveau...

Je pense l'avoir déjà écrit quelque part ici, mais plus de la moitié des pays Terriens ont déjà manifesté pour le droit à mangé....

Une info qui vient du Ghana :

Série de mesure contre la crise alimentaire au Ghana.

Reuters - 23/05/2008 ACCRA (Reuters)

- Le parlement ghanéen a approuvé vendredi en urgence et à l'unanimité une série de baisses d'impôts et de subventions destinées à compenser la flambée des prix des carburants et des denrées alimentaires, qui a donné lieu à des émeutes dans plusieurs autres pays d'Afrique de l'Ouest.

Dans une allocution télévisée, le président John Kufuor avait notamment promis la veille de réduire les taxes sur les carburants et les céréales importées et de venir en aide aux pêcheurs et aux agriculteurs.

"Dans de nombreuses régions du monde, dont certains pays voisins, ces évolutions difficiles ont conduit à la ruine de l'économie, à des émeutes et à des grèves", a-t-il déclaré.

Selon Anthony Osei Akoto, vice-ministre des Finances, les mesures concernant la seule réduction des prélèvements publics sur les carburants représentent 50 millions de dollars.

Le Ghana, théâtre de plusieurs coups d'Etat et d'une instabilité chronique après l'indépendance, obtenue en 1957, s'impose depuis 2000 comme l'une des pôles économiques les plus stables de l'Ouest du continent, notamment grâce à l'extraction de l'or et la culture du cacao.




Juste un truc qui m'inquiète.... Connaissant la façon de faire des pays industrialisés, je suis sûr qu'il y a des accords... ce qui risquerai encore une fois de piller les pays Africains sous prétexte d'éponger une dette...
Enfin, le principal pour le moment est que les gens puissent manger à leur faim...

Une autre remarque : connaissant la situation en france et justement dans d'autres pays "riche"... On peut dire que la situation internationale est très alarmante. Car si déjà il existe un quart monde chez nous, pays riche, il s'en faut de peu pour une unification avec les pays du Tiers monde.... Et si on fait l'addition..... C'est la planète qui va être affamée et donc ce la deviendrait au mieux un Demi-monde...
avatar
Le Chaman
Modo

Messages : 814
Date d'inscription : 05/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://laresource.forum-actif.info/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum